Je me présente:

Mon prénom est Quitterie, un prénom landais de mes origines paternelles. ET mon surnom depuis petite: Quiqui.

Lorsque je cherchais mon nom de marque, mon beau-frère m'a spontanément dit: "Arrête de chercher midi à quatorze heures, Quiqui Lamothe c'est super!" Belle idée qu'il m'a fallut un peu de temps à intégrer, cela ne faisait pas très 'sérieux' et puis finalement oui! C'était moi et puis c'est tout. Merci Sergio!

Petite, le rêve de devenir fleuriste comme celle si jolie et si fraîche du bas de mon immeuble à Paris !

Puis, "vendeuse de pierres précieuses" emmenée par mon père géologue aux foires aux pierres, éblouie par tant de merveilles.

Mais c'est le rêve, l'infini qui a pris le relais pendant plusieurs années .... devenir astronome, ou plus précisément astrophysicienne! Annotations récurrentes sur les carnets scolaires: "... est toujours dans la Lune!"  

 

Cafouillage en terminale, mauvaise direction, la fin d'un rêve, quelques études scientifiques à la fac, biologie et chimie! Et la certitude montante de ce que je ne voudrai jamais faire... Reprise en main, arrêt des études pour être sûre de ne pas devenir chimiste, quelques hésitations entre la danse, la peinture, l'architecture puis le choix du stylisme.

Pas d'école de mode, trop cher, trop long, il me fallait agir!

Et la volonté de ne pas être trop formatée après avoir vécu la misère de l'enseignement en France et passé quelques après-midi avec une amie qui avait fait deux écoles prestigieuses. Vu le dogmatisme du monde de la mode aussi. J'allais faire le chemin en solo, la sensation que j'avais tout en moi et qu'il n'y avait qu'à y aller.

Le début d'un chemin escarpé, passionnant, aride et lumineux lorsque l'on se retrouve!

Il faut dire que j'avais dans les mains nombre d'heures de couture en famille avec ma mère.

La transmission du goût des belles choses et des travaux d'aiguilles. Merci maman !

 

Le Prêt-à-Porter pour faire mes armes; apprendre le métier de styliste, de fabricant, d'entrepreneur, vitesse grand V!

En deux ans, quarante boutiques, 6 représentants, le début de l'internationnal...

Quelques années de folie où l'on ne voit pas le jour, où l'on en voit jamais la couleur et dégoutée par la frilosité des banques et du manque d'aide tout court aux jeunes entrepreneurs français, surtout dans la mode!.

 

Puis le choix, chargé d'expérience, après le "QUOI?" le "COMMENT?".

Comment? Dans l' harmonie, arrêter la folie du rythme du Prêt-à-Porter, envisager mon métier avec mes envies de femmes et bien sûr d'enfants et laisser parler mon âme d'artisan, retrouver le contact, retrouver le temps...

 

Et depuis tant de mariées sont venues à moi, tant de belles rencontres qui m' enrichissent au quotidien.

Merci à toutes mes mariées, d'avoir fait la route jusqu'à l'atelier, pour leur authenticité, pour les moments partagés, pour leur sourire lorsque LA robe surgit de la discussion et des essayages....

Merci à tous les journalistes qui me suivent de leur plume.

Merci à Marie-José Lembo et Laurent Carenzo pour leur sacré "Coup-de-pouce" à mes débuts dans le monde de la Robe de mariée.

Merci à Anne et Chantal de m'avoir accompagnées pendant un moment.

Merci à Maria, ma collaboratrice pendant tant d'années!

Merci à toutes mes stagiaires qui pendant deux belles années m'ont apporté leur énergie pour faire ma transition vers l'Atelier en ligne, un projet de longue haleine porté à bout de bras sans financement  et avec une détermination sans faille. L'âme agit!

Je n'ai d'autre ambition que de vivre dans la simplicité et l'harmonie. Alors j'ai abandonné tout rêve de grande réussite économique, pour être/faire dans le présent ce qui est juste pour moi et mon entourage. Cela amène une grande paix intérieure.

Et j'aimerais vous faire partager ce texte magnifique qui pour moi rassemble toute l'intelligence de la vie:

Le jour où je me suis aimée pour de vrai

L'équipe:

Avec l'expérience de la vie d'entrepreneur artisan en France, le choix de former une équipe de personnes libres et autonomes. Chacun est 100% responsable de sa vie et son activité. Cela génère un sentiment de liberté, d'égalité et de paix. Des rapports assainis qui pérennisent l'esprit d'équipe. l'énergie libre de la coopération bienveillante!

Après 3 ans d'activité réduite suite à la 'drôle de période' COVID, et le choix économique et énergétique d'implanter mon atelier dans le Cantal, je vais reconstituer une équipe de couture dans cette région. A ce jour en autonomie totale et en collaboration avec des couturières indépendantes en Provence, ou avec vous pour la couture en famille !

Comme il n'y a pas de hasard, après avoir visité la maison que nous allons acheter, je rencontre dans la ruelle qui monte vers la cascade dans la forêt, une dame qui a travaillé 30 ans en Haute Couture à Paris. Voilà les clins d'oeil de la vie qui vous fait comprendre que vous êtes sur le bon chemin et que tout va se faire naturellement. ​

Quiqui Lamothe, créatrice de robes de mariées